dFichier 11X.png
dFichier 11X.png

CR PARTIEL DU CONSEIL DU 24 JANVIER 2022


Le conseil du 24 janvier 2022, s’est à nouveau déroulé sans la présence de M. le Maire.


En préambule, les représentantes de la commune au SAGYRC (Syndicat Mixte d’Aménagement et de Gestion de l’Yzeron, du Ratier et du Charbonnières) ont présenté le rapport d’activité de l’année 2020.

Ensuite, la première adjointe qui semble avoir dû officier au pied levé et dont la principale qualité ne s’exprime pas dans l’animation du débat démocratique, s’est attachée à expédier le sujet principal de ce conseil qui concernait le DOB (Débat d’Orientation Budgétaire).

Les quelques tentatives de demandes d’explications, sur le fond et la forme, de certaines lignes budgétaire structurantes se sont vues opposer, soit une maladroite réponse technique de la part des services alors que cela ne s’adressait pas à eux, soit un jeu d’esquive côté des élus s’apparentant à une forme de : « circulez y a rien à voir ou savoir » !….

Plus grave encore, lorsqu’on interroge la véracité des valeurs affichées dans le document présentant le plan d’équilibre financier de la commune sur la période 2022 – 2027, les non-explications témoignent d’une certaine négligence et d’un manque évident d’implication des élus dans la construction sérieuse du plan d’investissement de la commune.

L’actuelle majorité, ayant le culte du secret, refuse toute confrontation d’idées, surtout sur les sujets engageants, estimant dans tous les cas être la mieux placée pour bien penser et agir comme bon lui semble.

Ceci s’avère d’autant plus inquiétant que l’on parle là, du plan d’endettement de Brindas pour les 5 à 10 ans à venir.

Tout le monde se souvient des formules à l’emporte-pièce de M. le Maire invoquant sa gestion de « bon père de famille », pour justifier ses décisions.

Malheureusement, son entêtement sur le projet de l’école risque de nous entraîner dans une impasse budgétaire, alors qu’on pouvait ambitionner d’avoir une capacité d’accueil plus importante pour le même prix, répondant sur le long terme et sans surcoût à la croissance démographique inéluctable de la commune.


L’autre sujet important de ce conseil concernait le vote de la modification N°3 du PLU. Celle-ci datant de plus de 3 ans nous apparaît injustifiée face à la révision du PLU engagée entre temps. Aussi dans un souci de cohérence nous avons préféré nous abstenir, d’autant que l’adjoint en charge reconnaît lui-même le non-sens de cette opération, alors que le PLU est en phase de révision globale, si ce n’est par la justification de servir l’intérêt de l’opérateur privé qui a été choisi pour aménager le Morillon !

Nous laissons à chacun le soin d’apprécier cette manière de faire...


Les 2 derniers points à l’ordre du jour et sur lesquels nous nous sommes prononcés favorablement, concernaient :

- La définition du nouveau règlement annuel de subventionnement des opérateurs réalisant un minimum de logements sociaux de type PLUS (Prêt Locatif à Usage Social) et PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration) avec un montant accordé par logement de 2000€

- Le déclassement et la cession d’une parcelle communale non bâtie, située 185 route du Cherest, au profit du riverain immédiat.







52 vues

Pour aller plus loin

Naviguez plus simplement en découvrant les derniers posts du blog en cliquant ci-contre ou en vous rendant directement sur les différentes rubriques du blog :